Rechercher
  • Ava

Qu'est-ce la Famille d'Âme & le Monde des Fées ?

Familles d’âmes


Quand notre âme fait le choix de s’incarner sur Terre, elle le fait généralement avec les membres de sa famille d’âme.

En effet, nous ne venons pas seuls pour notre incarnation car le but est de réaliser une mission bien définie avec nos guides et notre famille de lumière. En s’incarnant avec elle, nous sommes plus forts pour réaliser notre mission.


Il existe de nombreuses familles d’âmes (Guérisseurs, guerriers, maîtres, piliers, enseignants, passeurs d’âmes, alchimistes-fées, chamans, communication, initiateurs de conscience, mécaniciens…)


Il est possible que vous vous reconnaissiez dans plusieurs familles d’âmes. Peut-être vous sentez-vous perdu mais rassurez-vous il est tout à fait possible qu’une âme fasse partis de plusieurs familles d’âmes.


Les caractéristiques des alchimistes-fées


Les alchimistes-fées ont un rôle bien précis pour leur incarnation celui de spiritualiser la matière en élevant son taux vibratoire.


Difficulté à accepter leur incarnation.


En général, elles ont beaucoup de difficultéà s’ancrer et intégrer leurs enveloppes physiques. Elles ont tendances à résister à l’incarnation et à la vie sur Terre telle qu’elle est aujourd’hui.


Par exemple, elles peuvent se sentir malheureuses, se demander ce qu'elles font sur Terre, se sentir déracinée, avoir le mal du Pays en bref ne pas trouver sa place, comme si elle sont déracinées de leur milieu naturel.


Il est donc très important pour être heureux d'être ancré, enraciné sur Terre.


Car, nous nous sommes incarnés pour quelques décennies seulement, profitons donc de cette vie, de tous ce qu’elle a nous apprendre, à nous offrir, vivons notre mission à fond. N’oubliez pas qu’après cette vie, nous retournerons à la maison.


Le manque d’ancrage


Dans la vie, les alchimistes-fées sont des personnes très légères, qui ont souvent la tête dans les nuages. Elles vont avoir tendances à être dans leurs pensées, à vivre dans leur petit monde plutôt qu’à être dans l’action, à entreprendre des choses.


La grande difficulté des alchimistes va être l’ancrage car elles planent très facilement. Même quand elles se sentent ancrés elles ne le sont pas forcément. Il va donc être très important de s’incarner totalement dans la matière.


Mais une fois qu’elles sont bien ancrées elles peuvent faire absolument tous ce qu’elles souhaitent et travailler dans toutes sortes de métiers (guérison, la communication, dans tous les métiers….).

La capacité de dématérialiser la matière


Les alchimistes fées ont la capacité de dématérialiser plein de choses sans s’en rendre compte. Du coup elles vont souvent avoir l’impression de perdre des objets pour les retrouver quelques instants plus tard.


Elles peuvent passer à travers les portes.


Lors de notre incarnation sur Terre dans notre enveloppe physique, nous devenons matière, et nous perdons donc cette capacité dans le monde physique, le taux vibratoire est moins élevé.

L’amour de la nature


Ce sont des personnes très respectueuses de l’environnement, de la nature, et qui souhaitent la préserver telle quelle est, dans son état naturel.

Le but principal de leur incarnation est d’aider la planète. Les alchimistes-fées adoptent généralement un style de vie pour préserver l’environnement par exemple en utilisant des produits non-polluant et en recyclant leurs déchets.

Elles peuvent être révoltées par l’inconscience des gens qui vont se servir de la nature comme d’une décharge.

Le besoin de se ressourcer dans la nature, de se reconnecter à elle.


La nature est l’endroit où les alchimistes- fées se sentent le plus à l’aise. En effet, c’est leur milieu naturel qui leur permet de se ressourcer et retrouver leurs énergies.

Et vous ?


Eprouvez-vous le besoin de vous ressourcer au calme dans la nature, est-ce que cela vous ressource, recharge vos batteries, est-ce que vous sentez que votre énergie a augmenté et que votre fatigue disparait ?

L’amour des animaux


Les alchimistes-fées portent beaucoup d’amour aux animaux. Souvent, elles se sentent mieux en présence des animaux qu’avec les humains et ont la capacité de communiquer avec eux.

Le but de leur incarnation


Les Alchimistes Fées débutent leur mission dès la naissance. Elles diffusent des ondes de manière naturelle qui élève le taux vibratoire de tout ce qui les entourent afin d’aider à augmenter les vibrations de la planète , des personnes qui les entourent.


Est-ce que vous connaissez des fées ?


Tout le monde connaît la fée Clochette de Disney…


Mais connaissez-vous les véritables fées qui nous accompagnent, sans même que nous en soyons conscient ? Celle qui est un canal de communication ?

Et bien, je vous le dis, elle sont présentes et sont considérées comme petits êtres magiques, des petits personnages bienveillants et un peu taquins.


Origines


Le mot fée vient du latin fata ou fatum qui signifie destin, et est apparu au XIIe siècle.


Selon les légendes, on raconte que les fées êtres fantastiques aux facultés surnaturelles, qui ont le pouvoir d'agir sur votre destinée. Elles choisissent si elles sont des bienfaitrices et récompensant les personnes qui ont été bonnes, qui ont fait le bien et taquinent, punissent celles qui n'ont pas été dans la justesse.

En réalité, la croyance dans les fées remonte dès que l’homme a été troublé par certaines manifestations considérées comme mystérieuses, à une époque où la science n’était pas encore là pour apporter les explications auxquelles nous avons accès de nos jours : ainsi, la rosée du matin par exemple, intriguait particulièrement, tout comme les événements climatiques ou le comportement des animaux.

Dès l’époque gréco-romaine, on retrouve leur trace, en tant que descendantes supposées des moires grecques, ou parque romaines, ces 3 femmes revêtant l’aspect de fileuses, maîtresses du destin de l’homme, tenant entre leurs doigts le fil de sa vie. Chacune symbolisait une étape : la première, appelée Nona, représentait la naissance ; la deuxième, Decima, symbolisait l’avancée de la vie en dévidant le fil ; la troisième, Morta, désignait l’étape de la mort de l’homme, en brisant le fil.

La comparaison a vite été faite avec l’évolution de la nature, et c’est ainsi qu’est né le culte des fées de la forêt, gardiennes des eaux, des arbres, des fleurs, de la nature en général.


Pour les Celtes, les fées étaient les filles des prêtresses et druidesses, femmes superbes vêtues de blanc symbole de leur pureté, vivant cachées dans les forêts. De ce fait, elles étaient, là encore, associées au culte de la nature.

Elles apparaissent dans les écrits du Moyen Age, où elles sont souvent associées aux histoires d’amour avec de preux chevaliers. Afin d’accentuer leur magnificence et leur pouvoir, elles sont représentées dans les livres comme de très belles femmes éternellement jeunes, riches, bienfaisantes, habitantes d’un château magique caché dans la forêt, sortes de magiciennes s’intéressant aux hommes et les gratifiant, selon leurs envies ou leurs caprices, de multiples actions prodigieuses.

Au XVIe siècle, les fées sont définitivement considérées comme les gardiennes de la nature, généreuses, pleines de bonté, amenant les saisons au gré des besoins des hommes, et de ce fait, porteuses de sérénité et de paix au sein du foyer.